Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» FORMATION AU DOCUMENT D’ACCOMPAGNEMENT AU PROGRAMME DU CYCLE MOYEN- 2ème Génération -
Ven 16 Sep 2016 - 18:00 par amine73

» Groupe des enseignants/professeurs de Français de la wilaya de tissemsilt
Lun 15 Aoû 2016 - 19:20 par imad2401

» compositio n°2 4am le respect
Lun 21 Mar 2016 - 10:53 par milvi

» Le CAHIER DE TEXTES:
Ven 18 Mar 2016 - 9:32 par bibiwassou

» composition 1AM 2eme série
Dim 6 Mar 2016 - 13:08 par marina22

» Des fiches d'autrui:
Mer 3 Fév 2016 - 13:47 par simsima

» CD 02 ( toutes les fiches du projet 02 de 1AM)
Jeu 24 Déc 2015 - 14:34 par beghdadisara

» 13 contes résumés
Mar 24 Nov 2015 - 20:14 par antares

» compoN°3 le livre 4am
Jeu 29 Oct 2015 - 19:38 par perlatesse

Shopactif


Météo
Prévisions Meteo El Djazair
compteur
horloge
Free Clock
dictionnaire et traducteur double cliquez
compteur

DROGUES À L'ÉCOLE:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par sellami kamel le Jeu 24 Mai 2012 - 17:25



Une étude parue au Québec en 1991 sur les habitudes de vie des élèves du secondaire et dont le questionnaire a été répondu par 5500 jeunes de 12 à 18 ans nous donne des informations fort intéressantes sur la consommation de psychotropes par ces derniers.

Ainsi, 80 % de ces adolescents sont des non-fumeurs et 44,5 % ne consomment ni alcool, ni drogue. (Dans ce texte, le mot drogue désigne les psychotropes tels la marijuana, le haschich, la cocaïne, etc...). Un adolescent sur deux qui a déjà fumé la cigarette et deux sur trois qui ont essayé de la drogue n'ont pas continué. Cependant lorsqu'il aura consommé de l'alcool, il continue beaucoup plus probablement de le faire.

Les auteurs remarquent qu'entre le secondaire 3 et 5, plus de la moitié consomment de l'alcool, le plus souvent 1 à 2 fois par mois, alors que la majorité ne consomme pas en secondaire 1 et 2. Fumer une cigarette est le fait de 11 % des élèves du secondaire 1 et de 26 % en secondaire 5, et en moyenne moins de 26 cigarettes par semaine. Quant aux psychotropes, généralement de la marijuana et du haschich, 5 % des adolescents du secondaire 1 en ont consommé, ce taux augmentant d'environ 5 % par passage d'une classe à l'autre pour atteindre 30 % en secondaire 5. Ils s'y adonnent avec des amis, la fin de semaine, et surtout pour le plaisir.

Y a-t-il une différence entre les élèves de sexe féminin et masculin ? Les premières sont plus nombreuses à fumer des cigarettes et à essayer de la drogue. Cependant leur consommation est plus modérée. Elles fument moins de cigarettes, prennent de l'alcool plus occasionnellement et sont moins nombreuses à boire seules. Leur consommation actuelle d'autres psychotropes est à peu près semblable à celle des garçons.

Quoiqu'il soit difficile d'évaluer le pourcentage de jeunes qui atteignent le seuil dit de "consommation abusive" de psychotropes, l'étude nous informe que : 16 % de ces jeunes présentent un des comportements suivants : se soûler fréquemment, boire lorsqu'ils sont seuls, consommer de la drogue. Les habitudes de se soûler et de boire seuls sont plus fréquentes chez les jeunes qui boivent au moins 1 fois par semaine. De plus, les amateurs de drogues sont plus nombreux à présenter ces deux habitudes. Enfin, le quart de ces 16 % rapportent des aspects problématiques dans leur vie personnelle, scolaire et familiale.

Les jeunes qui ont des habitudes plus abusives rapportent les aspects suivants : peu d'encouragements de la part des parents, relation parents-enfants moins positive, un bien-être personnel moins satisfaisant, la perception d'une vie plus stressante et le sentiment d'être moins heureux. Leur expérience scolaire est plus problématique, ils ont de nombreuses absences injustifiées et des résultats scolaires en dessous de la moyenne. Ils consacrent moins de temps à leurs travaux scolaires et ont des aspirations scolaires moins élevées.

Ceux qui ont pensé ou fait une tentative de suicide sont plus nombreux à consommer de l'alcool plus fréquemment, à se soûler, à boire seuls et à consommer de la drogue. Les relations entre la pensée suicidaire, la tentative de suicide et les habitudes de consommation font que les aspects de la vie personnelle, scolaire et familiale du jeune qui pense au suicide recoupent ceux des jeunes qui consomment de l'alcool ou de la drogue de façon "plus abusive".

Les meilleurs pronostics de la consommation "plus abusive" d'alcool ou de drogue sont les proportions plus importantes de pairs qui consomment et la fréquence élevée d'absences injustifiées à l'école. Alors que les meilleurs pronostics de la pensée suicidaire sont le bien-être personnel moins satisfaisant, le sentiment d'être malheureux, les problèmes de relations avec les parents et la proportion plus grande de pairs qui consomment de la drogue.

Cette étude esquisse aussi les conséquences de la consommation à l'adolescence. Ainsi, les effets immédiats ressentis par les jeunes sont de quatre ordres : 64% se sentent joyeux, heureux et euphoriques, 19% se sentent calmes et détendus ; 12% rapportent ces deux effets simultanément : enfin, 5% se sentent déprimés ou agressifs : ces derniers en ont les prédispositions avant leur consommation.

À moyen et long terme, l'étude relève les conséquences suivantes :
Des aspirations scolaires plus limitées ;
Moins d'encouragement de l'entourage à la poursuite des études;
Une moins grande implication dans les activités para-scolaires (culturelles et sportives) ;
Une moins grande implication sociale et sportive, en général ;
Moins d'implication au niveau du travail du soir et de fin de semaine (ces activités ne sont pas assez payantes pour subvenir aux besoins de consommation).

L'étude montre aussi que ces conséquences sont proportionnelles à la consommation c'est-à-dire qu'elles sont d'autant plus prononcées que la consommation est lourde.
Que pouvons-nous conclure de cet amas de statistiques et des conséquences prévisibles ?

Tout parent, tout éducateur a un devoir de vigilance. Que veut nous dire cet adolescent qui tend à la consommation abusive ? Quel est le message qu'il nous lance ? «J'ai des difficultés, ma vie n'est pas aussi belle que vous le croyez. J'ai besoin d'un support, d'une direction, d'un modèle, même si je ne suis pas toujours capable de le dire, même si parfois je prends des moyens inusités, peu conformistes à vos yeux». C'est un peu cela, le monde de l'adolescence, les extrêmes dans leurs paroles, leurs actions, à des niveaux différents. Ne pourrait-on pas être présent, être vigilant, s'interroger sur notre agir et surtout réagir aux messages lancés par nos adolescents ? Car notre bien-être et le leur sont aussi à ce prix.

Rédaction : Jean-Yves Cloutier, intervenant en toxicomanie CENTRE L'ÉTAPE (1999)




























sellami kamel

Zodiaque : Verseau

Messages : 847
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 50
Localisation : Barika

Revenir en haut Aller en bas

DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par Darachid le Jeu 24 Mai 2012 - 22:25

Merci beaucoup ya chikh Kamel.
C'est ce dont j'ai besoin une étude de texte programmée la semaine prochaine n'challah .

Tanmirth, choukran et merci encore mille fois cher collègue.

Darachid

Zodiaque : Vierge

Messages : 110
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 58
Localisation : takerboust

Revenir en haut Aller en bas

Re: DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par Inas boudjaba le Jeu 27 Déc 2012 - 19:22

moi ,aussi ,j'ai besoin de texte pour porler de ce fléau ,merci pour le support monsieur sellami ,que dieu vous garde pour nous et pour nos élèves .

Inas boudjaba

Zodiaque : Taureau

Messages : 51
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 29
Localisation : Mostaganem

Revenir en haut Aller en bas

Re: DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par ghoufi ahmed le Dim 30 Déc 2012 - 20:31

Tanmirth,merci pour ces sujets .

ghoufi ahmed

Zodiaque : Verseau

Messages : 21
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 44
Localisation : Chlef

Revenir en haut Aller en bas

Re: DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par ghoufifatynacy le Lun 31 Déc 2012 - 13:19

sujet sur la drogue

Le cycle de la consommation
Pour comprendre le phénomène de la drogue, il faut d’abord comprendre comment le corps réagit à celle-ci. D’abord, la réponse du corps à une drogue dépend non seulement de sa concentration, mais de la sensibilité des cellules atteintes. Cette sensibilité est contrôlée par des facteurs génétiques et les changements du corps en réponse à une exposition prolongée à la substance. À mesure que l’organisme est exposé à la substance toxique, il s’adapte à sa présence et son niveau de sensibilité diminue jusqu’à ce qu’il y ait tolérance. Si la consommation de drogue se poursuit, la tolérance se transforme tranquillement et insidieusement en dépendance. D’une part, le corps s’ajuste à la présence de la drogue et réagit si celle-ci est enlevée (dépendance physique); d’autre part, la personne a un désir constant de la drogue (dépendance psychologique). Enfin, le potentiel d’abus d’une substance dépend de plusieurs éléments dont :
le facteur de dépendance de la drogue;
la disponibilité de la drogue dans la société;
le rapport entre le danger potentiel et les effets physiques et psychologiques immédiats de la drogue.

Les signes
Pour un parent, il n’est jamais facile d’apprendre que son enfant prend de la drogue. Pourtant, si vous soupçonnez que votre adolescent a un problème de toxicomanie (dépendance à une drogue), n’attendez pas qu’il y ait dépendance avant d’agir. Une simple expérimentation et vous devez intervenir. L’adolescent a besoin d’apprendre quels sont les alternatives, les effets et les conséquences. Il faut donc porter une grande attention aux changements dans le comportement et l’environnement de votre adolescent qui pourraient être des signes de consommation de drogue. Voici quelque-uns de ces signes :
des pupilles dilatées, une surexcitation et un manque d’attention;
un changement d’humeur important, la dépression et l’isolement;
une tendance à dormir le jour, l’augmentation ou la diminution brusque de l’appétit;
un changement soudain d’amis (très important);
une baisse des notes scolaires;
la présence d’objets suspects dans sa chambre : papiers à rouler, montants inexplicables d’argent, petits trous dans les vêtements, pipes, bouteilles de Visine ou d’autres produits pour dérougir les yeux, morceaux de papier d’aluminium, ouate, sachet de plastique avec des traces poudreuses, pinces à épiler, miroir, lame de rasoir, paille, seringues ou couteaux de cuisine noircis.
L’emprunt fréquent d’argent et la disparition de petits objets de valeur devraient également éveiller vos soupçons.Enfin, si les signes de consommation de drogue sont évidents, il est important de rester calme et de bien choisir le moment d’en parler avec l’adolescent. Ne commencez pas une conversation alors que l’adolescent est sous l’effet de drogues; attendez un moment plus opportun. Évitez les menaces et les pleurs culpabilisants du genre « Si je te reprend à faire de la drogue…. » ou « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça? ». N’oubliez pas que votre adolescent n’est plus un enfant et qu’il ne possède pas toutes les informations pour prendre des décisions. Ce n’est pas nécessairement un choix conscient, mais il désire plutôt faire partie, appartenir ou copier un groupe. C’est sa seule façon de faire face au stress. Abordez le jeune avec une grande ouverture d’esprit et soyez prêt à accepter ce qu’il va vous dire. Encouragez le dialogue en lui demandant ce que la drogue lui apporte, par exemple. Enfin, allez chercher de l’aide et du soutien auprès des organismes ou des thérapeutes qui travaillent dans le domaine de la toxicomanie chez les jeunes. Pour plus d’information ou pour parler à un conseiller en toxicomanie, contactez le centre de Services de toxicomanie de votre région.
site internet


ghoufifatynacy

Zodiaque : Taureau

Messages : 277
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 57
Localisation : Mérouana

Revenir en haut Aller en bas

Re: DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par ghoufi ahmed le Lun 31 Déc 2012 - 14:08

Merci à vous colègues :sellami et ghoufifatynacy pour le dévouement total sur cette espace de Mazouna fle.C'est un régal pour nous qui venons ,juste de le découvrir .

ghoufi ahmed

Zodiaque : Verseau

Messages : 21
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 44
Localisation : Chlef

Revenir en haut Aller en bas

Re: DROGUES À L'ÉCOLE:

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum