Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» FORMATION AU DOCUMENT D’ACCOMPAGNEMENT AU PROGRAMME DU CYCLE MOYEN- 2ème Génération -
Ven 16 Sep 2016 - 18:00 par amine73

» Groupe des enseignants/professeurs de Français de la wilaya de tissemsilt
Lun 15 Aoû 2016 - 19:20 par imad2401

» compositio n°2 4am le respect
Lun 21 Mar 2016 - 10:53 par milvi

» Le CAHIER DE TEXTES:
Ven 18 Mar 2016 - 9:32 par bibiwassou

» composition 1AM 2eme série
Dim 6 Mar 2016 - 13:08 par marina22

» Des fiches d'autrui:
Mer 3 Fév 2016 - 13:47 par simsima

» CD 02 ( toutes les fiches du projet 02 de 1AM)
Jeu 24 Déc 2015 - 14:34 par beghdadisara

» 13 contes résumés
Mar 24 Nov 2015 - 20:14 par antares

» compoN°3 le livre 4am
Jeu 29 Oct 2015 - 19:38 par perlatesse

Shopactif


Météo
Prévisions Meteo El Djazair
compteur
horloge
Free Clock
dictionnaire et traducteur double cliquez
compteur

la légende grecque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la légende grecque

Message par khady le Jeu 12 Avr 2012 - 18:49

L’entrée du cheval de Troie
Pour mettre fin à la guerre, les Grecs, sur les conseils d’Ulysse, inventent une ruse :
le cheval de Troie. Celle-ci est longuement racontée par le Troyen Énée.
Les chefs des Grecs, sur les conseils de la déesse Athéna, fabriquent un cheval haut comme une montagne, dont ils forment les côtes avec des planches de sapin entrelacées. Ils prétendent que c’est une offrande à la déesse pour s’assurer un retour favorable, et ils répandent ce bruit. En cachette, ils enferment dans les flancs aveugles1 de l’animal des guerriers tirés au sort. Le ventre de la bête se remplit d’hommes en armes, jusqu’au fond de ses cavernes immenses […].
Les Grecs se retirent et se cachent sur le rivage désert de l’île voisine de Ténédos. Nous, nous croyons qu’ils sont partis et qu’ils font voile vers Mycènes. […] On crie en choeur qu’il faut transporter la statue vers le temple d’Athéna et qu’il faut prier la puissance divine. Nous perçons la muraille et ouvrons les remparts de la ville. Tous se mettent à l’oeuvre. Sous les pieds du cheval, on glisse des roues pour le faire glisser ; autour de son cou, on tend des cordes de chanvre2 ; la machine fatale3 franchit les remparts, pleine d’hommes armés. Autour d’elle, des enfants, des jeunes filles chantent des hymnes sacrés et s’amusent à toucher la corde qui
la tire. La machine monte et, menaçante, se glisse jusqu’au coeur de la ville. […] Quatre fois, elle heurte le seuil même de la porte, quatre fois, un bruit d’armes résonne dans son ventre. Pourtant, nous insistons, inconscients, aveuglés par notre folie, et, ce monstre de malheur, nous l’installons dans notre citadelle sacrée.
Les Troyens fêtent joyeusement la fin de la guerre. Pendant la nuit, les Grecs reviennent.
Secrètement, l’espion grec Sinon ouvre les trappes en pin et délivre les Grecs enfermés dans le ventre ; le cheval ouvert rend à l’air libre ces hommes qui, tout joyeux, sortent de leur caverne de bois en se laissant glisser le long de la corde : les chefs, Thessandre et Sthénélus, le funeste4 Ulysse et beaucoup d’autres. Ils envahissent la ville assoupie par le sommeil et par le vin ; ils massacrent les veilleurs et, par les portes ouvertes, font entrer tous leurs compagnons.
Virgile, Énéide, chant II, traduit par Chantal Bertagna.


khady

Zodiaque : Gémeaux

Messages : 8
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 52
Localisation : chlef

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum